Michel Montignac

Petit, comme son père, Michel Montignac était un enfant obèse.

Après des études à Sciences Po et une spécialisation en Sciences Humaines il mène une carrière de cadre supérieur dans l’Industrie pharmaceutique au niveau international. A la fin des années soixante dix, il décide d’entreprendre des recherches sur la nutrition dans le but de résoudre son problème de poids.

A partir des informations scientifiques auxquelles il a accès dans son milieu professionnel, Michel Montignac élabore les bases d’une méthode originale pour perdre du poids. Il est alors le premier à avoir l’idée d’utiliser le concept des index glycémiques (quasiment inconnu à l’époque) dans l’amaigrissement.

Il expérimente d’abord sur lui-même ses nouveaux principes nutritionnels et se déleste alors définitivement d’une bonne quinzaine de kilos en seulement trois mois. C’est ainsi qu’il fait la démonstration qu’il est possible de maigrir sans restriction calorique en faisant seulement les bons choix alimentaires.

En 1986, il écrit alors son premier livre : « Comment maigrir en faisant des repas d’affaires » qui s’adresse plus particulièrement aux managers qui comme lui à l’époque, ont l’obligation professionnelle de manger souvent au restaurant.

Publié à compte d’auteur, ce livre devient rapidement un best seller en France
(550 000 exemplaires). Ce succès inattendu encourage Michel Montignac à approfondir ses recherches en s’entourant d’une solide équipe scientifique.

Fin 1987, il publie le fameux « Je mange donc je maigris », la version grand public de sa méthode. Le succès de ce livre est sans précédent. Vendu dans une quarantaine de pays, il bat tous les records de vente dans son domaine : plus de 16 millions d’exemplaires à la fin de 2004.

Devenu un spécialiste reconnu de l’investigation scientifique dans le domaine de la nutrition, Michel Montignac consacrait ces dernières années l’essentiel de son temps à la recherche, à l’écriture et à la communication.

Michel Montignac est décédé en 2010 des suites d’un cancer de la prostate. Il avait 65 ans.

Il laisse derrière lui son épouse Suzy, leurs deux enfants, Joseph et Peter, et Charles, Emeric et Sybille, enfants de son premier mariage.

Le monde perd un visionnaire mais la méthode Montignac demeure.

Son esprit habitera pour toujours Nutrimont, la société qu’il a fondée, qui continue à soutenir toutes celles et ceux qui cherchent à obtenir et à maintenir, pendant leur vie durant, un poids idéal.

Haut de page